30ème ANNIVERSAIRE D’ARTZAKANK: POURQUOI CETTE CONFÉRENCE?

Conférence

Au cours des 30 ans de son existence, Artzakank a fait l’écho des évènements historiques qui ont bouleversé le monde arménien en commençant par le mouvement pour le rattachement du Karabagh à l’Arménie, les pogroms contre les Arméniens en Azerbaïdjan, le tremblement de terre qui a ravagé le Nord de l’Arménie, les opérations militaires au Karabagh, l’indépendance de l’Arménie et de l’Artsakh, la victoire des Arméniens par la libération de Chouchi, de Latchin et le désenclavement du Karabagh, jusqu’aux commémorations du centenaire du Génocide en 2015.

Sur fond de ces changements marquants conjugués avec les grands chamboulements survenus dans l’ordre politique mondial, le rôle et les objectifs de la diaspora portés par nos organisations sont mis à rude épreuve. En parallèle, nous constatons un certain désintérêt de la part des membres de notre communauté envers les activités de nos organisations, qui est dû probablement aux contraintes de notre mode de vie moderne. Après la commémoration du centenaire du génocide, nous avons pensé qu’il était temps de nous pencher sur des questions telles que l’avenir de l’identité arménienne dans la diaspora, les buts qui pourraient rassembler les Arméniens, les rapports entre l’Arménie et la diaspora, l’importance de la démocratie non seulement en Arménie mais aussi dans la diaspora. Et ceci afin de réévaluer les idéologies qui ont dominé le monde arménien durant le siècle passé et redéfinir nos priorités, le mode de fonctionnement de nos organisations et notre rapport à la République d’Arménie en tenant compte des nouvelles réalités et des attentes de la nouvelle génération.

Nous sommes conscients que la palette des sujets est très vaste et qu’il ne sera pas possible de les traiter tous ce soir en profondeur. Mais avec cette conférence nous souhaitons lancer un débat constructif au sein de la communauté dans un esprit sain et ouvert. Vous avez sûrement des idées ou des propositions intéressantes à partager avec les autres membres de la communauté. Prenez alors vos plumes et exprimez-vous. Nous publierons vos exposés ne dépassant pas les 600 mots dans les prochains numéros de notre journal. Artzakank servira ainsi – nous l’espérons – de plate-forme pour un échange dynamique et fructueux.

(Extrait du mot de bienvenu et d’introduction prononcé par Maral Simsar, rédactrice responsable d’Artzakank, lors de la conférence du 25.11.2016)

2017-12-01T21:15:34+01:00 15.01.17|COMMUNAUTÉ, GÉNÉRAL|

Laisser un commentaire