LA PRÉSENCE DE KASA À GUMRI

C’est en 1997 que KASA a découvert la tragédie de Gumri puis du nord de l’Arménie, suite au terrible tremblement de terre du 7 décembre 1988:  maisons et routes éventrées, population relogée dans de sordides domiks, nombreux handicapés ou orphelins, taux de chômage prohibitif, une ville sombre et comme figée, à l’image de la pendule de la place principale, arrêtée à 11h41, l’heure du cataclysme.

 Fortement interpellés  nous avons aussitôt décidé de soutenir une trentaine de familles particulièrement précarisées et d’accorder des bourses à des jeunes désireux de se former en dépit des conditions désastreuses de leur ville.

Mais en réalisant que notre engagement n’aurait de sens que s’il s’ancrait en amont,  pour redonner sens à ces mamans désemparées,à ces enfants qui ne savaient pas jouer, à ces jeunes qui ne rêvaient que de partir à l’étranger.

C’est ainsi que nous avons construit  en 2006 le Centre Arevamanuk, initialement  prévu pour trois fonctions : accueillir la Fondation psycho-sociale Arevamanuk,qui  offrait des prestations  psychologiques et sociales réparatrices et novatrices à la population de cette cité décimée,  héberger les services de réhabilitation de la Fondation Arabkir ; et permettre à KASA de développer ses activités spécifiques: soutien de familles et de boursiers, espace de jeux et d’ouverture au monde pour les enfants et les adolescents,  clubs de réflexion pour les jeunes, programmes de formation à l’emploi.

Avec les années la situation a évolué la Fondation Arabkir a trouvé d’autres locaux plusproches d’un établissement médical, Arevamanuk a concentré ses activités. Et KASA s’est développée.

Le nouveau hall, avec l’équipe de KASA Gumri et des membres du Conseil d’administration de KASA

Nous continuons fidèlement  l’accompagnement psycho-social de 24 familles et finançons un programme d’école des parents, en collaboration étroite avec la Fondation Arevamanuk.  Près de 250 enfants et adolescents prennent  annuellement conscience de leurs potentialités et de leur rôle dans la cité, plusieurs clubs de jeunes encouragent des initiatives locales en vue de plus de démocratie et de sauvegarde de l’environnement. Divers programmes créent des passerelles entre le monde des études et celui de l’emploi.

Par ailleurs notre centre se profile comme un Centre d’accueil et de formations: pour des touristes, des voyageurs, des collaborateurs, mais aussi des sessions de jeunes  et de professionnels d’Arménie et de l’étranger.

Bref, nous avons décidé d’adapter les locaux à nos nouveaux besoins, en réaménageant complètement l’aile nord du bâtiment.

Aurez-de-chaussée  un hall lumineux  conduit à une grande salle colorée et multifonctionnelle, pour  conférences, sessions, réunions en tout genre, complétée par une seconde pièce polyvalente. Et un espace de jeux chaleureux accueille les plus jeunes.

Aux premier et deuxième étages vous accueillent huit chambres à coucher  entièrement rénovées, chacune avec sa salle de bain, une salle à manger et un petit salon, de quoi héberger confortablement plus de vingt touristes ou participants à des sessions.

Salle de jeux

Notre objectif est  triple:

– bien séparer l’aile destinée à la gestion des programmes de celle de l’accueil et des formations;

– augmenter les ressources financières pour couvrir les charges de ce grand bâtiment;

– et surtout participer à la revitalisation en particulier touristique de Gumri.

De fait, à la veille du 30ème anniversaire du cataclysme de 1988, la ville semble enfin sortir d’un sombre cauchemar: les  rues centrales sont repavées à l’ancienne, plusieurs maisons réhabilitées même si les domiks n’ont pas encore tous disparu nonobstant de nombreuses promesses pré-électorales, de nouvelles usines se développent, des établissements de formation tels que TUMO en informatique font un tabac. Cet été l’artère principale qui conduit à  la mairie était noire de jeunes déambulant gaiement, les terrasses de café bruissaient de toutes les langues, des nombreux membres de la diaspora venus découvrir le visage de leur pays après la Révolution de Velours, le sourire revenait sur les visages : quel contraste !

Rue Abovian restaurée dans le vieux Gumri

KASA est très fière de contribuer à son échelle à la renaissance de la ville en ajoutant à son panel de services ce Centre d’accueil et de formations: nous proposons des prestations de qualité mais moins coûteuses qu’à l’hôtel, sans oublier des perspectives  de partenariat avec d’autres prestataires de services tels qu’Artush Yeghiazaryan, qui a ouvert un restaurant bio valorisant les produits locaux,  Herbs and Honey.

Et si vous mettiez Gumri et notre centre au programme de votre prochain voyage en Arménie? Nous vous  y accueillerions avec grande joie et pourrions vous faire découvrir les trésors de cette cité riche de fortes traditions qui ne demandent qu’à être revalorisées en compagnie d’une jeunesse dynamique!

Infos kasa@kasa.am ou Monique Bondolfi:+ 41 21 728 50 78

Détails et prix voir www.kasa.am

2018-12-10T14:53:02+00:00 07.12.18|ARMÉNIE & ARTSAKH, ARTICLES, SUISSE-ARMÉNIE|

Laisser un commentaire