ARIAVAN, PREMIER VILLAGE ÉCOLOGIQUE CRÉÉ EN ARTSAKH

Ariavan

Sur la route reliant Goris à Stepanakert, l’attention du voyageur est attirée par une série de maisons au toit rouge nichées dans un vallon verdoyant. Il s’agit du village d’Ariavan situé dans la région de Kashatagh, à 15 km de Berdzor et à 70 km de Stepanakert.

Ce village est le fruit d’une coopération entre Artsakh Roots Investments (ARI), une société d’investissement créée par un groupe d’hommes d’affaires arméniens du Liban, et le gouvernement d’Artsakh, dans le but de stimuler la croissance démographique dans cette région stratégique.

Créée en 2009, ARI soutient l’agriculture et l’élevage de bétail dans les régions de Kashatagh et de Nor Shahoumyan notamment par l’octroi de prêts destinés aux agriculteurs et fermiers locaux (voir « Les terres appartiennent à celles et ceux qui l’habitent » – Artsakh Roots Investment (ARI) pour le repeuplement de Kashatagh et de Shahoumyan dans notre édition N° 209 de mars-avril 2017). Encouragée par le succès de son modèle d’investissement et sa collaboration réussie avec le gouvernement d’Artsakh, ARI a lancé en 2014 le projet d’Ariavan.

Sur proposition du Premier-ministre d’Artsakh et dans le but de favoriser le développement et le repeuplement de la région de Kashatagh, les représentants d’ARI ont décidé de construire des logements commodes et dignes pour les villageois et de créer un village conforme aux standards européens.

Ariavan

Ainsi a vu le jour le premier village écologique en Artsakh sur le site de l’ancien village d’Aghavnou au bord de la rivière du même nom. Il a été baptisé Ariavan d’après ARI, avan signifiant bourg en arménien. Le projet prévoit la construction de 150 maisons individuelles en trois phases de 50 maisons chacune. Ces maisons entièrement équipées seront dotées de jardins et bénéficieront d’un approvisionnement en électricité et en eau potable et d’irrigation 24h sur 24. Ces conditions comparables à celles existant dans les zones rurales en Occident contribueront à améliorer le mode de vie des villageois.

Les travaux ont été confiés à plusieurs entreprises générales suite à un appel d’offre du gouvernement d’Artsakh. Les dirigeants d’ARI effectuent des visites régulières sur les lieux pour s’assurer du bon déroulement des travaux. Une partie des maisons sera attribuée à des familles incluses dans un plan social du gouvernement et l’autre partie sera vendue à des conditions hypothécaires privilégiées.

Ariavan a été officiellement inauguré le 3 septembre 2016 à l’occasion du 25ème anniversaire de l’indépendance de l’Artsakh. 25 familles ont emménagé dans des maisons nouvellement construites alors qu’une deuxième série de 25 maisons sera livrée dans les mois à venir. Avec sa position géostratégique favorable, sa terre fertile et ses habitants motivés, Ariavan a un grand potentiel de croissance et de développement économique.

ARI octroie des prêts à Artsakh Investment Fund – une fondation créée par le gouvernement d’Artsakh pour promouvoir les PME et contribuer à l’amélioration des conditions de logement de la population locale – à un taux d’intérêt annuel de 9% pour une durée de 7 ans. Ces prêts sont garantis par le gouvernement d’Artsakh tout comme les autres prêts d’ARI en faveur des exploitants agricoles des régions de Kashatagh et de Nor Shahoumyan. Ils permettent aux actionnaires d’ARI d’investir dans des logements décents et d’optimiser en même temps le rendement de leurs investissements.

A ce jour, ARI a investi USD 1’800’000 dans les travaux de construction à Ariavan. Cette somme s’ajoute aux USD 4’100’000 prêtés depuis 2009 à AgroFund qui, à son tour, les a distribués en microcrédits à plus de 1037 familles dans 199 villages. Notons également qu’au cours des 7 ans de son existence, ARI a distribué à ses actionnaires quelques USD 900’000 en intérêts générés par ces prêts.

Afin d’accélérer la croissance économique et de déclencher un changement considérable dans la région, ARI devrait s’agrandir en intégrant en son sein davantage d’actionnaires de toutes les communautés de la diaspora. Plus le nombre des actionnaires est grand, plus grand sera le nombre des personnes qui viendront habiter ces régions ainsi que le nombre d’entreprises et d’emplois qui y seront créés. Investir dans la construction d’un avenir durable et prospère pour l’Artsakh, telle est la mission que les actionnaires d’ARI se sont fixée en créant un nouveau modèle de partenariat entre les secteurs public et privé qui allie les besoins nationaux et les contributions de la diaspora.

« Nous avons versé de notre sang pour libérer cette terre sacrée qui est actuellement en friche. J’invite les Arméniens du monde entier à venir ici pour la cultiver. La terre ne peut être renforcée que si elle a un propriétaire ». C’est par ces mots que Souren Khachatryan, chef du conseil régional de Kashatagh, conclut son interview dans un documentaire* réalisé en 2016 sur les activités d’ARI.

Maral Simsar

(*) Ce documentaire et d’autres vidéos peuvent être visionnés sur www.ariroots.com

 

2017-12-01T21:03:01+00:00 15.05.17|ARMÉNIE & ARTSAKH, GÉNÉRAL|

Laisser un commentaire